nous contacter
journal
nos delegations
nos videos

institu cancer

assistance public


SIRIC

 anocef
american tumeur

ibta

 pola

loc


CRO 2 – Centre de Recherche en Oncologie biologique et Onco-pharmacologie à Marseille et leurs orientations


Une Histoire :
Les tumeurs cérébrales ont été très longtemps méconnues faisant l’objet de recherche très limitées jusque dans les années 90. Leur fréquence relativement faible (environ 5 000 nouveaux patients/an en France) leur confère le statut de maladie orpheline.

A Marseille, à partir de 1995, des spécialistes de différentes compétences ont uni leurs forces pour développer des groupes de recherche sur les différents aspects de ces tumeurs. Un pôle important de recherche existe désormais:
  • Un laboratoire de cancérologie expérimentale, labellisé par l’INSERM (E 359) pour la recherche fondamentale, dirigé par L. Ouafik,
  • un laboratoire de l’Assistance Publique qui travaille sur le décryptage moléculaire des tumeurs cérébrales, dirigé par le Professeur Martin,
  • un laboratoire de biopathologie à la Faculté de Médecine (EA 3281), dirigé par le Professeur Figarella-Branger qui réalise l’analyse morphologique des tumeurs et conduit aussi des programmes de recherche, en coordination avec les autres laboratoires
  • une tumorothèque, dépendant de l’Assistance Publique, qui centralise et conserve tous les prélèvements de tumeurs depuis 10 ans.

L’ARTC Sud soutient ces projets de recherche fondamentale qui portent plus précisément sur la compréhension des mécanismes déterminant dans le développement tumoral et sur la caractérisation des tumeurs par leurs gènes.
Elle participe également à la recherche clinique dans la définition de nouvelles stratégies de diagnostic et de traitement et à l’étude de tumeurs rares conduite dans le cadre du réseau français de neuro-oncologie.

Un lien fort entre les soins et la recherche :
Un travail coordonné et synergique entre des équipes de recherche et des équipes cliniques hospitalières est capital pour une mise en application thérapeutique accélérée des avancées fondamentales des chercheurs. Dans les centres de recherche précédemment cités, cela se traduit par :
  • la création d’une unité de traitement consacrée aux tumeurs cérébrales,
  • l’organisation coordonnée des soins et de la recherche clinique dans la région PACA Ouest en cours de structuration,
  • le développement d’un lien structuré entre la recherche et les soins dans le cadre de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille.